Qu’est-ce que le « point zéro » ?

Non, le point zéro n’est pas le point depuis lequel les distances routières sont traditionnellement calculées. Pas dans le contexte du tir sportif !

On parle de point zéro en tir sportif, lorsqu’un tireur aligne sa ligne de visée sur la cible de manière naturelle et sans aucune contrainte musculaire. 

Par ligne de visée, on entend la droite théorique allant de l’oeil du tireur à la cible en passant par la hausse et le guidon.

Prendre la bonne position

Lorsque le tireur débute dans une position, il vaut mieux s’habituer à prendre la position de tir sans arme pour bien ressentir la position. En fonction de la position de tir, les appuis seront différents. Ainsi pour une position debout, les pieds et les hanches sont les points importants pour une bonne stabilité et un bon équilibre. Alors que pour une position couchée, le tireur aura une plus grande surface d’appui au sol et sera par conséquent très stable. 

Au début de l’apprentissage, il peut y avoir des douleurs, le corps et les muscles doivent s’habituer et se former à la position. Il vaut mieux s’habituer petit à petit, tous les jours un peu et cela sera très bénéfique au tireur ambitieux.

Le tireur débutant recherchera sa meilleure position les yeux fermés pour vraiment bien ressentir son corps et éliminer toutes les tensions. Avec un peu d’entraînement, c’est-à-dire en pratiquant régulièrement sa prise de position, le tireur retrouvera instinctivement la position la plus confortable. Puis il prendra position avec son arme à nouveau les yeux fermés afin de se sentir confortable et sans tension. Ensuite, il devra mémoriser quelques repères afin reprendre toujours la même position à chaque entraînement. 

Avec une arme de poing, le tireur fera un mouvement gauche – droite puis reviendra en direction de la position confortable. Cette position où son bras se place naturellement sans tension musculaire autres que celle nécessaire à maintenir son bras horizontal. Pour un débutant, maintenir l’arme à bout de bras nécessitera un peu d’entraînement afin de former la musculature requise. Tenir une bouteille d’eau à bout de bras quelques instants à plusieurs reprises durant la journée est un excellent exercice ! 

Position tir à la carabine air comprimé

Comment contrôler le point zéro ?

La position zéro est très importante, car chaque tension musculaire génère un risque de mauvais coup. En effet, une contrainte musculaire agit sur le même principe qu’un ressort. Le tireur ayant des muscles en tension aura tendance à libérer ces tensions lors du lâcher du coup provoquant ainsi des mouvements parasites qui amèneront de petits coups. 

Afin de s’assurer une bonne position et d’avoir un point zéro correct, il faut prendre la position les yeux fermés, ou mettre la carabine ou le fusil en joue avec les yeux fermés tout en restant complètement décontracté. Ensuite, conscientiser son corps et bien ressentir ses muscles relâchés, être calme et posé. Puis ouvrir l’oeil droit (gauche pour les gauchers) et contrôler que dans cette position la ligne de visée s’aligne parfaitement sur la cible. Bravo, vous êtes sur votre point zéro !
Si votre ligne de visée pointe ailleurs, alors il faudra modifier votre position pour atteindre le point zéro. 

Aligner sa position

Lorsque le point zéro ne pointe pas sur le centre de la cible et qu’il y a juste un petit décalage, il peut suffire de bouger légèrement la position des pieds pour atteindre le point zéro. Pour un tireur couché, bouger légèrement le pied gauche (pour un tireur droitier) suffit souvent à rejoindre le centre de la cible (point zéro) sans tensions musculaires. Si l’écart est plus important, il vaut parfois mieux que le tireur se relève et reprenne sa position. Avec une arme de poing en position debout, il faudra aussi déplacer les pieds pour que la ligne de visée aboutisse sur la cible. Attention à ne pas changer la position de la tête pour corriger le point zéro !

Par ailleurs, il est primordial de contrôler le point zéro après chaque coup avec une arme sur bipied car l’arme a tendance à sauter et se déplacer avec le recul du coup précédant. Idem pour une arme de poing. Il sera peut-être nécessaire de repositionner l’arme correctement dans la main si le tireur a subi les effets du recul de l’arme. 

Prendre des repères

Une fois la position idéale trouvée, il peut être judicieux de prendre des repères. C’est-à-dire: Par exemple: pour un tireur au pistolet, quel angle forment mes pieds par rapport à la direction des cibles ? Ou quelle partie de ma joue repose sur la crosse de l’arme ? Quel est mon ressenti sur la joue ? A quelle distance mon oeil se trouve-t-il du dioptre ? etc. 

Avec le stress on peut ressentir sa position totalement différemment et être mal positionné lors d’un concours. Effectivement, stress égale tension donc si le tireur n’est pas complètement relaxé, il ressentira sa position comme correcte alors qu’en réalité le stress de la compétition faussera son jugement. D’où l’importance de prendre ses repères au calme chez soi lors de la construction de sa position ou lors d’un entraînement.

Enfant tir à l'arc

Faire une pause

Lorsque le tireur a tendance à perdre l’équilibre, à vaciller, c’est un signal qu’il faut faire une pause. La musculature se fatigue et la stabilité diminue. Il est temps de faire une pause, de se relaxer. 

Chaque déséquilibre est envoyé au cerveau qui va commander les muscles appropriés pour rétablir l’équilibre. Donc plus le tireur est calme et reposé plus son équilibre sera optimal. Le but étant de maintenir l’équilibre avec le moins d’effort possible !

Conclusion

Pour avoir du plaisir à tirer, le tireur doit être stable, décontracté et sans tensions musculaires. En ajoutant, une orientation naturelle de l’arme sur le visuel de la cible, le tireur est positionné sur le point zéro (zéro contrainte, zéro effort et la ligne de visée pointant naturellement sur le centre de la cible). Si tel n’est pas le cas, il faut modifier la position et non pas se contorsionner pour atteindre le centre de la cible. 

Reprendre sa position les yeux fermés, ouvrir les yeux et contrôler si la ligne de visée pointe sur la cible. Si cela n’est toujours pas le cas, il faudra encore une fois corriger la position pour atteindre le point zéro. 


Vous avez des remarques concernant le point zéro ? N’hésitez pas à laisser un commentaire. 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! 🙂
Catégories : Technique de tir

0 commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus