Chaque personne qui détient une arme doit avoir un niveau de connaissance suffisant des règles de sécurité. Ceci dans le but d’éviter tout accident et de pouvoir remédier à tout dérangement. Toutes les personnes qui manipulent des armes sont personnellement responsables de l’usage qu’elles en font

D’autre part, pendant les exercices de tir, l’ouïe doit être protégée avec l’appareil de protection de l’ouïe !


Education à la sécurité

Les armes sont des objets inanimés qui n’ont pas de volonté propre. Une arme ne tire jamais “toute seule”. Il faut obligatoirement que quelque chose ou quelqu’un appuie sur la détente. Les armes sont sûres. Ce sont les manipulations négligentes ou fausses qui sont dangereuses. 

La sécurité d’une arme réside donc dans l’éducation du tireur. Si celui-ci est éduqué à considérer son arme avec respect et qu’il mémorise les quatre règles de sécurité élémentaires, il n’y aura pas d’accident avec son arme. Des incidents sont possibles, mais pas d’accidents. 

Des incidents ou des accidents ne surviennent pas uniquement en stand ou sur la place de tir mais également dans la vie quotidienne, partout où des armes sont manipulées. Les règles élémentaires de sécurité doivent, non seulement être respectées sur la place de tir, mais également dans toutes les autres activités…

L’application des 4 règles de sécurité est un comportement standard attendu de tous les porteurs d’arme.

Sources: Bases de l’instruction fusil et pistolet –
Documentation 27.219 f – Page 20 & Règl 53.103 f – Page 10

Signal de danger


4 Règles élémentaires de sécurité

1 – Toutes les armes sont toujours considérées chargées !

Il n’existe pas d’exception. Agir donc en conséquence en restant totalement inflexible à ce sujet. Les accidents arrivent toujours avec des armes soi-disant “vides”;

2 – Ne jamais pointer le canon de son arme sur quelque chose qu’on ne veut pas toucher !

L’inobservation de cette règle est la plus grande cause d’accidents de tir. Si quelqu’un enfreint cette règle et qu’on attire son attention sur ce point, la réponse habituelle est “mon arme n’est pas chargée!” (toutes les armes sont toujours considérées chargées);

3 – Garder l’index hors de la détente tant que le dispositif de visée n’est pas sur le but !

Un des réflexes innés de l’être humain est de crisper ses mains dans les situations de stress. La force exercées par une personne qui sursaute peut atteindre 20 kg. Si l’index se trouve sur la détente (poids de la détente 2.5 kg), un départ du coup involontaire peut en résulter. Par ailleurs, le temps nécessaire pour placer l’index sur la détente est dans tous les cas plus court que celui nécessaire à aligner le dispositif de visée. Le tireur ne perd donc pas de temps et gagne en sécurité;

4 – Être sûr de son but !

Toujours identifier le but avant de tirer et prendre garde aux conséquences en cas de ricochet, de manqué ou de perforation du but. Le tireur est responsable de chaque coups qu’il tire. 

Source: Bases de l’instruction fusil d’assaut 1990 –
Documentation 27.219 f – Page 21

Caution - Attention

Prescriptions concernant les pistolets

Dans le stand, on se déplace avec son arme déchargée rangée dans son étui ou sa mallette. On sort son arme de son étui ou sa mallette uniquement sur le pas de tir. 

Les jours de tir, les manipulations se font uniquement à l’emplacement du tireur et dans la position de tir. 

Chaque tireur doit respecter les 3 points suivants:

1 – Contrôle personnel de sécurité (CPS)

Tant que ce contrôle n’est pas fait, le tireur considère son arme comme chargée !

  1. Ouvrir la culasse d’environ 2 cm
  2. Contrôler que la chambre à cartouche est vide
  3. Contrôler que le magasin est vide

2 – La main de tir ne lâche jamais la poignée de pistolet

Si le tireur fait une pause, lors d’un tir, et s’assied sur la banquette, la culasse doit être ouverte et le fil témoin inséré dans le canon.

3 – Les 4 règles élémentaires d’éducation à la sécurité:

  1. Toutes les armes sont toujours considérées chargées !
  2. Ne jamais pointer le canon de l’arme sur quelque chose qu’on ne veut pas toucher !
  3. Garder l’index hors de la détente tant que le dispositif de visée n’est pas pointé sur le but !
  4. Être sûr de son but !

Lorsque le tir est terminé, l’arme doit être déchargée (magasin enlevé et vide, les cartouches retirées et rangées). Le canon reste toujours dirigé vers les cibles.

L’arme doit ensuite être rangée dans son étui ou sa mallette sur le pas de tir avant de quitter celle-ci. 

Source: Instruction au tir dans le stand –
Doc 27.206 f / NSA 293-3845 / SAP 2560.4528


Prescriptions concernant les fusils

Avant d’entrer dans le stand de tir, il faut faire le contrôle personnel de sécurité (CPS) et vérifier que le magasin ne soit pas être engagé. 

La culasse doit être ouverte et bloquée avec l’arrêtoir de la culasse.

L’arrêtoir du tir en rafales ne doit jamais être dégagé dans le tir hors du service (le point blanc (Fass 90) ou plaquette blanche (Fass 57) doit toujours être visible) !

Il est strictement interdit de pénétrer dans le stand avec la crosse rabattue ! (Fass 90)

L’arme doit être assurée et déposée au râtelier.

Source: Règlement 53.096 f

Fusil d’assaut Fass 90

Entrée au stand:

  1. Crosse dépliée
  2. Magasin enlevé
  3. Culasse ouverte
  4. Levier de sécurité sur « S »
  5. Arrêtoir du tir en rafales engagé (point blanc visible)
Points de sécurité Fass 90
Source: Dok 27.209 dfi / SAP 2559.4302

Retrait des cartouches:

  1. Mettre le levier de sécurité sur « S »
  2. Démonter le déviateur de douilles
  3. Enlever le magasin
  4. Tirer la culasse en arrière et la bloquer à l’aide de l’arrêtoir de culasse
  5. Contrôler la chambre à cartouche
  6. Eventuellement ramasser la cartouche


Fusil d’assaut Fass 57

Entrée au stand:

  1. Dispositif de visée rabattu (guidon et dioptre du Fass 57/02)
  2. Arrêtoir du tir en rafales engagé (coté blanc)
  3. Détente d’hiver relevée
  4. Magasin enlevé
  5. Levier de sûreté sur « S »
  6. Index de charge baissé
  7. Arme détendue
Points de sécurité Fass 57

Source: Dok 27.209 dfi / SAP 2559.4302

Retrait des cartouches:

  1. Mettre le levier de sécurité sur « S »
  2. Relever la détente d’hiver
  3. Enlever le magasin
  4. Mouvement de charge
  5. Contrôler l’index de charge
  6. Désassurer, presser la détente, assurer
  7. Rabattre le guidon et le dioptre
  8. Eventuellement ramasser la cartouche


Mousqueton 31 et fusil 11

Entrée au stand:

  1. Culasse ouverte
  2. Arme assurée (anneau de la tige de percussion en position horizontale)
  3. Magasin enlevé
Points de sécurité Mousqueton

Source: Dok 27.209 dfi / SAP 2559.4302

Assurer le mousqueton respectivement le fusil long:

Tirer l’anneau de la tige de percussion en arrière, le tourner à droite et la laisser glisser en avant en position horizontale. 

Cela peut aussi être effectué lorsque la culasse est ouverte.

Ouvrir la culasse:

Arme assurée:
Poser le pouce de la main droite sur l’anneau de la tige de percussion pendant que les autres doigts saisissent la poignée de verrou. Appuyer sur l’anneau de la tige de percussion en tirant la poignée de verrou en arrière. 

Arme armée:
Tirer la poignée de verrou en arrière

Fermer la culasse:

Pousser la poignée de verrou en avant. 

Lorsque le magasin est vide, il n’est plus possible de fermer la culasse.


Fusil standard

Entrée au stand:

  1. Culasse ouverte
  2. Magasin et magasin de rechange enlevés (si existant)

Le maniement de ces armes devrait toujours être effectué par le propriétaire de l’arme, car il existe un grand nombre d’armes différentes.

Points de sécurité Fusil Standard

Source: Dok 27.209 dfi / SAP 2559.4302


Après le tir retirer les cartouches

  • Arme assurée
  • Sans magasin
  • Culasse ouverte;
    resp. index de charge n’est pas levé, chien détendu (Fass 57)


Conclusion

Des manipulations correctes et le respect des prescriptions de sécurité sont les meilleurs garants afin d’écarter tous risques d’accidents. Vous éviterez de cette façon de vous mettre en danger ainsi que vos collègues et amis tireurs.

well done


Vous avez des remarques concernant les règles de sécurité ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! 🙂
Catégories : Sécurité

0 commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus