Nous avons démarré la saison de tir fin mars par le traditionnel tir d’ouverture. C’est un tir qui peut être effectué soit à 25m ou à 50m.

Comme j’ai très peu de pratique à 50m, j’ai choisi le 25m. Pour les 2 distances, le programme était 5 coups d’essais et 10 coups, coup par coup sur la cible de précision. Voici les modèles de cibles ci-dessous:

Cible de précision 25m pistolet


Contexte du tir

Mon principal problème était que j’ai très peu tirer avec le P210 et je ne me souvenais plus très bien où je devais viser pour faire un 10. Avec le P220, j’avais beaucoup de dispersion en fin de saison passée et comme le P210 est plus précis, j’ai décidé de tirer cette saison principalement avec cette arme (le P210). Le tir d’ouverture est le premier tir de la saison, c’est le re-démarrage, il y a seulement 5 coups d’essais puis le tir. Parfois les débuts sont difficiles, parfois moins ! 😉

Analyse du tir

Dans l’ensemble, je suis assez contente parce que les coups sont bien regroupés, pas au centre hélas, mais le groupement est bon (zone verte sur la cible). La zone jaune est la zone de visée pour que les tirs finissent dans la zone verte ! Pour les prochains tirs, j’essaierai dans la mesure du possible de prendre une photo, ça sera plus simple. Je me souviens que l’an passé, nous avions réglé le guidon pour que les tirs soient dans l’axe et la hauteur devait être ajustée. Donc je suis un peu surprise que le groupement soit autant sur la droite. J’ai peut-être changer quelque chose dans la position, il faudra que je fasse un autre tir pour une meilleure évaluation.

Impacts et point de visée tir ouverture 25m

L’enseignement que j’en retire

Lors de la séance d’entrainement suivante, les tirs étaient trop dispersés pour faire un réglage. 

J’ai donc passé un peu de temps à analyser mes deux séances de tir (le tir d’ouverture et la séance d’entrainement de la semaine suivante) pour comprendre d’où venait le problème. 

Lors du tir d’ouverture, les températures étaient très fraîches et j’avais mis deux vestes parce que c’est bien connu, il fait toujours beaucoup plus froid dans un stand de tir que n’importe où ailleurs aux alentours!! J’en déduis que lorsque je levais le bras pour tirer, je devais également vaincre une résistance supplémentaire due aux vêtements. Cela devait créer une tension dans ma position qui se détendait lors du départ du coup et déplaçait les impacts sur la cible, car lors de l’entrainement suivant le groupement des tirs était à nouveau centré. Donc nous n’avons rien corrigé sur l’arme, les impacts étant en moyenne 2cm à droite du mille !! 

En ce qui concerne la dispersion du tir d’entrainement, j’ai réalisé en prenant l’arme que ma prise en main n’était pas bonne ni constante. La crosse est légèrement différente de celle du P220 et j’avais du mal à avoir une bonne prise. J’ai donc travaillé cette prise en main en essayant différentes façons de tenir mon arme pour trouver celle qui me convient le mieux. C’est à dire que j’ai fait quelques départs du coup à sec pour être sûre que le mouvement de mon index n’influence pas le départ du coup et qu’il n’y avait pas d’inclinaison du poignet. Je n’ai pas réussi à trouver la prise idéale et j’ai pensé que cette arme n’était peut-être pas adaptée à ma morphologie…

Le lendemain, j’ai repris mon arme pour expérimenter encore une fois cette prise en main. Et surprise ! Je n’ai pas eu besoin de tester longtemps, le pistolet a trouvé sa place naturellement dans ma main. Je dois encore faire attention à bien placer ma main sur la crosse mais les tirs de la séance d’entraînement suivante étaient corrects. 

Prise en main d'un pistolet

En conclusion

Pour faire un bon tir, il faut avoir des vêtements suffisamment larges au niveau des épaules pour que le bras puisse venir se positionner à l’horizontal sans contrainte. Si l’on force, c’est pareil à un ressort qui serait tendu et qui risque de se détendre lors du départ du coup. 

Lorsqu’on débute avec une nouvelle arme ou qu’on a peu d’entraînement avec celle-ci, cela vaut la peine de prendre un peu de temps pour trouver la bonne prise en main et prendre ses repères. Souvent en pratiquant des départs du coup à sec on voit des erreurs qu’on ne perçoit pas en tir réel. 


Vous avez un vécu similaire ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !


Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! 🙂
Catégories : Mon défi

0 commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus