Pourquoi j’écris ce blog des Tireurs Ambitieux ?

Bonjour les Tireurs Ambitieux, je suis Evelyne Nicolet. J’ai 54 ans et je vis en Suisse Romande tout proche du “Rösti Graben” (c’est-à-dire la frontière entre la Suisse Romande et la Suisse Allemande) dans la région Fribourgeoise.

Si je fais du tir sportif, c’est principalement parce que j’aime ça :), j’aime les valeurs que ce sport véhicule et surtout parce que ça me fait du bien. 

Le tir sportif m’aide à me recentrer, à vivre le moment présent et oublier les tracas quotidiens. C’est le dépassement de soi, la concentration, la discipline à la recherche du tir parfait. La volonté et la persévérance, envers un idéal, un challenge qu’est cette perfection. La quête de cet alignement optimal qui finira dans le mille !

Se remettre en question

Pourquoi cet entraînement était moins bon que le précédent ? Qu’est-ce qui a changé ?

Comme chacun aura des motivations différentes lors un concours ou d’un entraînement, naturellement chacun aura aussi un résultat différent. Il ne faut pas vouloir se comparer aux autres mais se comparer à soi-même pour progresser sur son chemin en fonction de ses motivations. Oser se remettre en question et oser changer ses habitudes, essayer d’autres techniques pour déterminer celles qui aident à s’améliorer.

Partager et enseigner

Si je vous parle de tir sportif, c’est parce que cela donne du sens à ma vie, ça me donne envie de me lever le matin. 

Après avoir été embauchée trois fois par mon précédent employeur et licenciée quatre fois, ma passion pour mon travail de pilote n’a pas survécu. J’étais perdue. J’ai bien essayé de re-démarrer dans mon ancien domaine d’économiste d’entreprise mais là aussi,  le coeur n’y était plus vraiment. Alors que faire d’autre ? Comment retrouver du sens à ma vie ? Quelle occupation pourrait me faire revivre ? et me rémunérer ? Comment pourais-je être utile ? Tout ce vécu, toutes ces expériences. Et maintenant, quelle est ma mission sur cette planète ? Comment est-ce que je peux aider? Comment est-ce que je peux servir ?

Puis, je me souviens de mon instituteur préféré, qui à chaque rencontre me rappelle: “Evelyne, tu devrais t’engager dans l’enseignement.” et de ma réponse: “Aaah, j’étais nulle à l’école !” 🙂

Et pourquoi pas ?

C’est vrai que j’aime enseigner ! J’ai été monitrice pour les jeunes tireurs et monitrice de ski avant de tout arrêter pour l’aviation. Et j’ai toujours eu beaucoup de plaisir à former des pilotes. Alors pourquoi ne pas rassembler ce qui me plaît : le tir sportif, l’enseignement, l’écriture et l’informatique ? Recommencer et créer un blog au sujet du tir, oui un blog …

Mon histoire

Mes débuts au tir, avec un fusil à air comprimé que je trouvais vraiment très lourd ! Et la table très haute ! Je devais avoir entre 10 et 12 ans, (je ne me souviens plus très bien, sauf que le fusil était lourd… 😉 ), c’était mes premiers tirs. 

Tir air comprimé

Puis quelques tirs lorsque j’accompagnais mon père le dimanche après-midi au petit calibre à la carabine. Je me souviens de cette petite caisse en bois, où il déposait ses médailles. Elle était pleine, même plus que remplie …

J’ai débuté le tir à l’air comprimé dans un tout vieux stand sous l’école du village, ce même stand avec ces carabines que j’avais trouvé tellement lourdes. Mais j’avais grandi depuis !

Ensuite, nous avons construit notre stand 10m sur 2 étages. Un des plus beaux de la région à cette époque. La progression était bonne. Puis, quand j’ai compris qu’à partir d’un certain niveau, il fallait avoir son propre matériel, j’ai décidé de changer de discipline et j’ai commencé le tir à 300m (tir pré-militaire), en tant que jeune tireuse, et ensuite comme monitrice responsable des jeunes tireurs. 

Puis 1er changement

Lorsque j’avais entrepris ma formation de pilote, j’avais stoppé toutes mes activités de tir pour me consacrer entièrement à ma nouvelle passion. 

Après mon dernier licenciement, j’ai décidé de remettre de l’ordre dans ma vie et de faire de la place pour de nouvelles choses. C’est à ce moment que j’ai repris contact avec un copain tireur pour régler des affaires que nous avions en commun. Il m’a dit qu’il tirait tous les mercredis soir et qu’il me suffisait de passer au stand pour régler ces affaires. 

Okay, je passerai … et devinez quoi ?

Et c’est reparti !

En effet, je suis passée…

Et j’ai recommencé le tir au fusil à 300m. Puis l’année suivante, j’ai débuté le tir au pistolet à 25m avec quelques tentatives à 50m. A la fin de la saison, j’ai naturellement démarré une nouvelle saison au tir à l’air comprimé au pistolet. Et j’ai adoré ! 😊

Le Président de la société m’avait averti: “Tu verras, c’est pas facile … “ et c’est vrai ! Mais, j’ai vraiment beaucoup aimé ce nouveau challenge. 

La camaraderie

J’aime le tir sportif et j’aime toutes les valeurs que ce sport véhicule. 

Poignées de mains

Ces moments de concentration intense pendant le tir, savoir discipliner son corps et son esprit, et avoir la volonté de réussir du mieux possible, tout cela agit un peu comme une drogue pour moi. Mais il y a aussi la solidarité et la camaraderie entre tireurs, notamment lors des concours et fêtes de tir qui nous rapprochent d’inconnus, développent notre sociabilité et favorisent le mélange des générations. Tous ces beaux moments de partage et d’échange de ressentis après le tir avec d’autres tireurs… 

Il faut souligner que la pratique du tir sportif dans les stands ne ressemble en rien à une préparation guerrière. Le tir est une discipline olympique depuis 1896 et c’est une école de discipline et de camaraderie. 

L’addiction …

Voilà, c’est comme une drogue, j’ai replongé, ça me plait tellement que j’en ai fait un blog 🙂 afin de partager mes expériences et connaissances avec tous les Tireurs Ambitieux qui veulent progresser. Pourquoi les Tireurs Ambitieux ? Parce que oui, je veux progresser, m’améliorer, oui je veux faire de bons résultats et il m’a fallu un peu de temps pour admettre que oui, je suis ambitieuse. Cela n’a pas été facile à admettre pour moi car j’ai l’impression que c’est mal vu d’avoir de l’ambition, de vouloir sortir du lot, d’accepter d’être différente, mais j’assume et j’accepte ma différence. 

😉 Et pour la petite histoire, les affaires que j’étais sensée régler en passant au stand, n’ont pas évoluées d’un pouce !!!

Le défi fou …

Et pour cette année, j’ai décidé de me lancer un défi ambitieux. Si cela vous intéresse, et que vous voulez me suivre, cliquez ici pour voir ce défi. 

Restez focus, restez centré et souriez ! 😉 
Bons tirs à tous


Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! 🙂
Catégories : Non classé

0 commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus